Applications externes dans les soins infirmiers anthroposophiques

Les soins infirmiers d’orientation anthroposophique – Une introduction

Le but des soins infirmiers d’orientation anthroposophique est d’aider des êtres humains dans des phases de maladie et de besoin de soins à suivre leur chemin individuel sur le plan du corps, sur le plan psychique et sur celui de l’esprit. En lien avec les médecins et les thérapeutes, ils apportent leur contribution à la réalisation d’un art de guérir spirituel.

Fondements généraux des applications externes

Les bains, les compresses et les frictions font partie du trésor de remèdes de toutes les civilisations depuis des millénaires. À l’encontre de la tendance alors prédominante, les fondateurs de la médecine anthroposophique intégrèrent ces traitements dès 1921 dans leur art de guérir édifié sur la médecine scientifique, en tant que composante à part entière.

Vue d'ensemble des différentes formes d'application

Enveloppement et compresses

Avant de décrire les applications externes, il est nécessaire de clarifier leur dénomination. Une même pratique peut être nommée de différentes manières selon l’angle de vue. Les applications externes transmettent des processus thérapeutiques à travers la peau. Les enveloppements à trois éléments en constituent une partie importante.

Les effleurages rythmiques selon Ita Wegman et Margarethe Hauschka

Les effleurages rythmiques ont été développés dans la première moitié du XXe siècle par la doctoresse Ita Wegman, sur le sol de la médecine anthroposophique, en lien avec le massage rythmique. Après la Seconde Guerre mondiale ; la doctoresse Margarethe Hauschka en a fait une méthode transmissible ; depuis 1980 environ, ce sont surtout des soignants qui ont modifié et concrétisé ces effleurages pour l’utilisation professionnelle et la vie de tous les jours.

Idées directrices sur les effleurages partiels

Les effleurages rythmiques selon Ita Wegman et Margarethe Hauschka peuvent être pratiqués aussi bien sous la forme d’effleurages du corps tout entier que sous celle d’effleurage partiel de zones particulières. Dans les deux chapitres suivants, vous trouverez une vue d’ensemble des effets et des indications des effleurages partiels. Pour une meilleure lisibilité, nous avons distingué les effleurages partiels « généraux » et les effleurages d’organes précis.

Les bains à dispersion d'huile selon Werner Junge

Avec la publication en ligne du Vademecum, nous mettons à profit la possibilité de construire et d'élargir progressivement cette page. Tous les textes généraux prévus ne sont pas encore prêts. Peut-être l'article manquant sera-t-il disponible lors de votre prochaine visite.